Démocratie
Sondage + Widget
Union Européenne
Le premier pouvoir
Une vraie démocratie dans le village de Saillans
Actuellement, en 2016, près d'un quart de la population du village de Saillans, dans la Drôme, participe directement aux projets menés dans leur commune. Les habitants se réunissent dans différents comités traitant chacun de thèmes particuliers. Ils décident de la nature des projets qui seront menés, ainsi que de leur ordre de priorité. Ils peuvent aussi s'impliquer ensuite dans la réalisation concrète des projets.
Comment tout cela-a-il commencé ?
En 2008, François Pégon se fait élire comme maire de Saillans sur le thème de la démocratie participative.
Dans le courant de son mandat, il décide de l'implantation à Saillans d'un supermarché. Les habitants sont inquiets, car ils anticipent les conséquences de cette installation, notamment la disparition des petits commerces auxquels ils sont attachés.
Une pétition est lancée par des particuliers pour déterminer quelle est l'opinion majoritaire des 1200 habitants du village concernant ce projet de supermarché. 800 signatures sont récoltées.
800 habitants s'opposent à ce projet.
Le maire, un élu, donc logiquement représentant de la volonté générale, d'autant plus qu'il a fait campagne sur le thème de la démocratie participative, s'entête. Malgré une majorité d'avis négatifs, il ne renonce pas à l'implantation du supermarché.
Le collectif qui s'est mis en place lors de la pétition décide alors d'aller voir les différentes enseignes qui sont susceptibles d'installer un supermarché à Saillans, trois en tout, et leur présente la pétition et leur donne l'avertissement suivant: si vous installez un supermarché à Saillans, les 800 personnes qui sont contre boycotteront votre magasin [1].
Les enseignes décident alors de ne pas faire suite au projet du maire François Pégon. La démocratie a vaincu l'élu.
C'est cette aventure qui décide un collectif d'habitants de lancer pour les élections du nouveau maire en 2014 une liste "démocratie participative". La première réunion électorale qu'ils proposent surprend les invités: ceux-ci, au lieu du discours attendu, se retrouvent à travailler en petits groupes, pour définir quels projets ils voudraient voir mener dans leur village. Une fois que chacun s'est exprimé sur le ou les projets qui l'intéresse, une liste de tous les projets est constituée. Puis chaque participant reçoit dix pastilles, et vient en coller le nombre qu'il veut face à un ou des projets. Les projets qui récoltent le plus de points sont alors intégrés au programme électorale de la liste "démocratie participative". Ainsi, ce n'est pas quelques individus qui ont construit le programme électoral, mais les habitants eux-mêmes.
Aux élections du village, la liste "démocratie participative" gagne les élections avec 110 bulletins d'écart face au maire sortant [2].
L'expérience démocratique à Saillans vient de commencer.
Elle repose sur deux piliers: la participation des habitants de la commune, et la collégialité au sein de l’équipe municipale
[3].
Article publié le 12 mars 2016
Contact